Les plus belles victoires…

Après les anecdotes de vacances, voici les anecdotes issues du sport-loisir…

Si vous êtes un fidèle de ce blog, vous vous en rappelez peut-être : je suis un passionné de moto et, quand je ne m’occupe pas du développement du chiffre d’affaires de mes clients, je fais de la vitesse sur circuit.

Aragon 032016 2

Dans nos entreprises, nous mesurons la performance au-travers du chiffre d’affaires et du résultat. Dans le domaine de la vitesse moto, c’est le chronomètre qui nous donne les temps réalisés. Dans ces deux domaines (et dans tous les autres domaines de notre vie !), un piège nous guette : à trop vouloir se comparer, n’être jamais satisfait de ce que l’on a…

Pour bien illustrer ce piège, revenons à la moto ! Je viens de passer trois jours extraordinaires sur le circuit d’Aragon en Espagne. Mon meilleur chrono : 2’17. Si je le compare à celui que réalise un champion du monde avec la même moto que moi, c’est affligeant : 14% d’écart… Et si je me contente de me comparer à mes camarades de jeu, le résultat n’est toujours pas en ma faveur. Et pourtant, je suis le plus heureux ! Tout simplement parce que j’ai réalisé une énorme progression par rapport aux temps que j’avais réalisés précédemment sur le même tracé. Cette progression a été possible parce que j’ai accepté de dépasser mes peurs, de repousser mes limites sur un circuit qui m’avait toujours impressionné. Une grande fierté… Au passage, il convient de remercier Yvan Genestier, de First On Track, pour son coaching efficace pendant deux jours !

Les plus belles victoires sont celles que l’on remporte sur soi-même. Pour étayer cet aphorisme, je voudrais partager avec vous un extrait d’un excellent livre, que je vous recommande chaleureusement : Le moine qui vendit sa Ferrari :

Etre supérieur à une autre personne n’a rien de noble. La vraie noblesse consiste à être supérieur à celui que vous étiez. Tout ce que j’essaie de te dire, c’est que si tu veux améliorer ta vie et vivre avec tout ce que tu mérites, tu dois courir ta propre course. Ce que les autres pensent de toi n’a aucune importance. Ce qui est important, c’est ce que tu te dis à toi-même. Ne te préoccupe pas du jugement des autres, du moment que tu sais que ce que tu fais est bien… Mais pour l’amour du ciel, ne tombe jamais dans cette habitude mesquine de comparer ta valeur en te comparant aux autres… Chaque seconde que tu passes à penser au rêve d’un autre t’empêche de penser à ton propre rêve.

Pour aller plus loin

Vous voulez aller plus loin sur ce sujet ? Vous voulez bénéficier d’un accompagnement individuel pour remporter des victoires ? N’hésitez pas, prenez contact avec moi.

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *