L’e-reputation est-elle un « truc » de consultant ?

L'e-réputation est-elle un "truc" de consultant ? Mais oui : un concept fumeux, inventé par des gens sans scrupule, obsédés par l'idée de facturer des honoraires à de pauvres chefs d'entreprises effrayés. Peut-être pas... Voici une expérience concrète, vécue dans le monde réel, assez édifiante... Je dois organiser un déjeuner qui va permettre à deux de mes clients de se rencontrer. C'est un moment que je souhaite réussi. Je choisis donc un restaurant dans lequel j'ai déjà déjeuné une fois et dont j'ai gardé un bon souvenir. Pour retrouver ses coordonnées, je tape le nom de ce restaurant dans Google. Le premier résultat qui apparaît sous mes yeux "XXX, un naufrage à Marseille". Je clique sur le lien et découvre avec effroi un article désastreux sur le restaurant dans lequel je m'apprête à aller déjeuner. Je vous avoue, à cet instant, ressentir un doute sur ma propre perception ! Et si vous ajoutez qu'au moment de réserver par téléphone, personne ne répond...

La force de l'e-réputation

Pour détourner un célèbre slogan publicitaire : Google, c'est plus fort que toi ! Oui, aujourd'hui, ce qui se dit de vous sur Internet peut fortement impacter la perception de vos clients et de vos prospects. L'équation est donc simple : votre e-réputation influence directement votre chiffre d'affaires. Dès lors, aucun doute à avoir : vous devez gérer votre e-réputation.

Comment gérer sa e-réputation ?

Voici six recommandations pratiques :
  1. Surveillez ce qui se dit : n'attendez pas qu'une bonne âme vous avertisse ! Servez-vous de la fonction alertes Google, pour être averti par e-mail lorsque de nouveaux résultats correspondant au nom de votre entreprise sont publiés.
  2. Produisez du contenu : c'est la meilleure façon de maitriser votre e-réputation ! Produisez vous-même du contenu, avec un site internet, un blog, une prise de parole sur les médias sociaux. Vous pouvez ainsi obtenir que la première page de Google ne soit faite que de contenus que vous avez vous-même produits. Pour compléter ce travail de production de contenus, vous pouvez, selon votre activité : faire essayer votre produit par des blogueurs, écrire des articles qui seront diffusés sur d'autres sites.
  3. Maitrisez ce qui se dit : tournez sept fois la souris avant de cliquer ! Dans votre prise de parole, notamment sur les réseaux sociaux, soyez extrêmement vigilant. Vous êtes le premier responsable de votre e-réputation. Vous parlez au nom de votre entreprise. Abstenez-vous de tout commentaire personnel, notamment sur des sujets comme la politique ou la religion. Fixez une ligne éditoriale : compte-tenu de votre positionnement, quels sont les messages que vous voulez faire passer ?
  4. Invitez vos clients à témoigner : pour propager la bonne parole ! Dès lors qu'un client vous exprime sa satisfaction, remerciez-le bien sûr et encouragez-le à poster son témoignage sur internet, notamment sur les réseaux sociaux.
  5. Remerciez vos clients : pour encourager les bonnes volontés ! Prenez le temps de remercier systématiquement les clients qui ont pris la peine de rédiger un témoignage positif.
  6. N'oubliez pas tout le reste : oui, le monde bien réel ! Internet n'est qu'un canal, qu'un point de contact parmi d'autre. A quoi servent des témoignages dithyrambiques si vous ne répondez pas au téléphone ? Passez donc au crible l'ensemble des points de contact au travers desquels vos clients et prospects peuvent échanger avec votre entreprise. Au delà de l'e-réputation, se bâtit... votre réputation !
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *