Un concert de U2 sans aucun applaudissement !

Très bien, je vous le concède : l’expérience est lourde à organiser et coûteuse ! Mais imaginez quand même…

féliciter-un-collaborateur

Le public a rempli le Stade de France . Monte sur scène une star internationale, par exemple le groupe U2. Bono et sa bande entament le concert avec un de leurs plus grands tubes. Et ils enchaînent avec un autre… Puis un troisième. Mais il y a un problème : entre chaque chanson, on n’entend aucun applaudissement. Rien. Un silence assourdissant. Lorsque l’on interroge les spectateurs sur les raisons de leur comportement, ils semblent surpris :

– On a payé notre place, c’est normal !

– Et tu sais combien ils gagnent, pour faire ça ?

– Si on les applaudit, ils vont prendre la grosse tête…

On peut comprendre le point de vue du public… A votre avis : à ce régime, combien de temps un artiste resterait-il sur scène ?

Alors, je vois certains d’entre vous s’interroger… Quel est le sens de cette expérience ? Pourquoi vouloir faire du mal aux artistes ? Loin de moi cette idée ! Le seul but de cette expérience : attirer votre attention sur l’importance de féliciter régulièrement vos collaborateurs. Dans cette expérience, vous imaginiez inconcevable de ne pas applaudir une star à la fin de chaque chanson, soit toutes les quatre minutes en moyenne. Et dans votre entreprise : quel espace-temps laissez-vous s’écouler entre chaque moment où vous félicitez un même collaborateur ?

Mais ça n’a rien à voir !

Je vois bien (si si, je vous assure !) les plus critiques d’entre vous :

Mais ça n’a rien à voir ! Cette expérience est stupide ! On applaudit un artiste parce qu’on est fan ; on n’est pas fan de ses collaborateurs ! 

Mouis… Etre fan d’un artiste ou d’un sportif revient à éprouver de l’admiration pour une personne qui excelle dans un domaine précis. Mais, somme toute, nous ne connaissons généralement pas très bien sa personnalité… Nous regardons cette personne exclusivement au travers du filtre de ce qu’elle sait le mieux faire. Et si nous regardions nos collaborateurs de la même manière ? Peut-être serions-nous plus enclins à les féliciter…

Comment féliciter un collaborateur ?

L’exercice peut sembler simple. Néanmoins, pour qu’une démarche de félicitation porte ses fruits, elle doit respecter certaines règles :

  1. La sincérité : c’est une évidence. Vous serez vite démasqué si vos compliments ne sont pas sincères.
  2. La récence : votre félicitation doit porter sur un événement récent. Féliciter un collaborateur pour une action réalisée six mois plus tôt confinerait au ridicule.
  3. La tangibilité : votre félicitation ne peut porter que sur un fait concret, un effort ou un résultat. Vous ne pouvez féliciter un collaborateur en lui disant « bravo, tu es un bon gars« 
  4. La gratuité : votre félicitation n’est surtout pas liée à une demande. C’est un vrai cadeau que vous faites à l’autre.
  5. L’empathie : vous vous êtes mis à la place de votre collaborateur. Vous savez ainsi que ce qu’il vient d’accomplir est particulièrement important à ses yeux.

Pourquoi féliciter un collaborateur ?

Mais au fait : pourquoi tout ça ? Quel est l’intérêt de féliciter un collaborateur ?

Pour accroître sa motivation !

La félicitation est une fabuleuse source de motivation. Et n’oublions pas qu’un homme motivé en vaut deux…

Pour l’amener à donner le meilleur de lui même

En félicitant un collaborateur, vous l’aidez à voir le meilleur qui est en lui, vous renforcez sa confiance en lui : vous créez les meilleures conditions pour le conduire à donner le meilleur de lui-même.

Pour résumer le sujet

Une citation magnifique de Saint-Augustin :

Aimer les hommes, exterminer l’erreur.

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *