Certains patrons sont-ils des crétins ?

Vous le savez, chers lecteurs, j’aime bien partager avec vous mes souvenirs de vacances…

Cette fois-ci, nous sommes à la montagne, dans une grande station de Savoie. Nous allons dîner chez des amis. Il est 20h, il fait -7° lorsque nous voyons une jeune femme faire du stop. Nous prenons à bord la jeune gazelle avant qu’elle ne gèle et engageons la conversation. Elle nous explique travailler comme vendeuse dans un magasin de vêtements de la station. Elle partage avec nous ses inquiétudes : le début de saison est un peu difficile, elle craint donc que les 7h supplémentaires prévues sur son son contrat de 35h au SMIC soient supprimées. Spontanément, je l’encourage à améliorer ses performances commerciales pour « se rattraper » grâce à l’intéressement sur le chiffre d’affaires. Elle me répond alors qu’elle n’a aucune prime liée à ses ventes. Et devant ma consternation, elle rajoute que 90% de l’équipe change chaque année…

Bon sang ! Certains patrons sont-ils des crétins ? Assurément ! Ne donner aucun intéressement à un vendeur, a fortiori lorsque son fixe est aussi faible, est  une décision inepte qui ne peut engendrer que le découragement et le turn-over.

Vous pourriez opposer à la pratique d’une politique salariale plus incitative le coût du travail et les effets de « trappe à bas salaire », qui font que les charges sociales sont proportionnellement plus élevées dès lors que l’on ne paye pas ses collaborateurs au SMIC. C’est vrai. Nos élus sont-ils des crétins ? Assurément !

Les plus critiques d’entre-vous pourraient même objecter qu’une entreprise peut être performante sur le plan économique, même si elle paye mal ses collaborateurs. C’est vrai. C’est d’ailleurs le cas de l’entreprise qui est évoquée dans cet article. Mais je veux partager avec vous deux bémols à cette performance économique :

  • En ne construisant pas une équipe de collaborateurs motivés et fidélisés, cette entreprise se prive d’un pilier de taille pour se consolider. Elle est bien plus fragile.
  • Les conséquences systémiques sont graves. En pratiquant une politique aussi détestable de rémunération (et de management), les « patrons crétins » fabriquent des cohortes d’adhérents aux syndicats les plus extrémistes. Ils confortent les ennemis de l’entrepreneuriat.

Quelle différence flagrante avec les « patrons vendeurs » que j’ai l’honneur d’accompagner depuis 2003… Ces entrepreneurs se préoccupent et agissent pour le bien être de leurs salariés :

  • En investissant en formation
  • En mettant en place des accords d’intéressement
  • En fédérant autour d’une charte de valeurs
  • En rémunérant mieux qu’eux-mêmes certains commerciaux ou cadres de haut niveau

Et comme par hasard, ces entreprises figurent dans les classements des entreprises les plus performantes…

2 réponses
  1. tirados
    tirados says:

    Imaginons une autre version de cette histoire.

    Cette jeune gazelle bénéficie d’une rémunération fixe faible mais aussi d’une part variable en fonction du chiffre d’affaires qu’elle réalise.

    Elle profite de cet instant privilégié pour faire remarquer à ses sauveurs qu’ils est flagrant qu’ils ne sont pas d’ici et que pour profiter au mieux de cette merveilleuse station de ski il n’y a rien de mieux que de s’habiller chaudement.

    Elle propose donc à ces derniers de venir leur rendre visite le lendemain et leur promet un geste commercial et un excellent accueil.

    En arrivant à destination, l’auteur du blog aura plaisir à expliquer qu’il a sauvé la vie à une jeune gazelle et motivera ses amis à se rendre dans ce magasin.

    Les collaborateurs satisfaits sont souvent d’excellents ambassadeurs.

    Répondre
    • Arnaud Cielle
      Arnaud Cielle says:

      Excellent !!!

      J’adore cette nouvelle version de l’histoire, dans laquelle tout le monde est gagnant.

      Vous avez bien raison de nous rappeler que les collaborateurs satisfaits sont d’excellents ambassadeurs.

      Répondre

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *