Certains profs sont-ils des crétins ?

Chers lecteurs, je pense que nous entamons une série ! Après les patrons crétins, voici les profs crétins…

Je découvre sur le mur Facebook de ma filleule une dissertation de philosophie, qu’un de ses copains de classe a postée, avec les commentaires du prof. Les voici reproduits :

Prof crétin

Grrr ! Certains profs sont-ils des crétins ? Assurément ! Mais celui-ci nous rend un grand service, en nous rappelant trois qualités indispensables à toute action de management.

L’autorité de compétence

Comment être un professeur de philosophie crédible quand on se sait pas écrire deux lignes sans commettre deux fautes ?

  • « Un festival de paraphrase » sans « s » à paraphrase…
  • « Contre-sens » s’écrit « contresens…

Dès lors que vous entendez manager un collaborateur sur un domaine de compétence, sur une technicité, vous avez le devoir d’exceller dans la matière dans laquelle vous êtes censé aider votre collaborateur. Sans cette excellence, vous n’êtes tout simplement pas crédible.

L’encouragement

C’est un basique du management, et plus largement de la relation humaine, que nous avons tendance à négliger alors que son efficacité n’est plus à prouver. Dans votre feedback, commencez par souligner tous les points positifs !

Avec sincérité et bienveillance, décrivez à votre collaborateur tout ce qu’il a bien fait. Appuyez avec emphase sur ce qui est particulièrement réussi ; sécurisés, confortés dans leurs points forts, vos interlocuteurs seront bien plus réceptifs à vos recommandations.

Comme le rappelle Philippe Bazin dans « Les vrais secrets du leadership« , l’autre n’est pas un problème à résoudre. Avant de commencer à mettre le doigt sur ce qui ne va pas, soulignons ce qui va bien !

L’incitation concrète à l’action

La manière la plus simple d’inciter au changement, au progrès est de proposer des pistes d’actions ! Votre rôle de manager n’est pas d’accabler l’autre dans un constat négatif du présent mais bien de l’aider à se projeter dans un futur positif.

Ainsi, ce professeur aurait pu rédiger ainsi ses annotations :  » Bravo ! Tu maîtrises parfaitement bien la périphrase. Pour atteindre et même largement dépasser la moyenne, je t’encourage à enrichir ta prochaine dissertation d’autres figures de style. Et tu éviteras les contresens en prenant plus de temps pour te relire. »

En résumé, je vous propose cette citation du philosophe Michel Serres  :

Celui qui a autorité sur moi doit augmenter mes connaissances, mon bonheur, mon travail, ma sécurité, il a une fonction de croissance. La véritable autorité est celle qui grandit l’autre.

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *