Ma femme était contente…

Ce soir là, ma femme était contente : elle venait d’être appelée par la représentante du CE d’une très grande entreprise, qui lui proposait un partenariat :les collaborateurs de cette très grande entreprise feraient désormais appel à elle dans le cadre du partenariat, pour lequel elle avait été choisie…

Quelques jours plus tard, le partenariat est confirmé ! Mais il doit – anecdotiquement – engendrer pour mon épouse l’achat d’une page de publicité (au prix de 4.200 €) dans la revue gérée par le comité d’entreprise de cette très grande entreprise…

Un exemple d’approche détestable, basée sur le mensonge, qui ne peut que conforter l’image déplorable du vendeur qu’ont certains.

Soyons fiers de vendre !  Abordons nos prospects avec sincérité et respect. C’est le seul moyen de gagner en retour l’estime de nos interlocuteurs. C’est aussi le moyen le plus efficace.

Prenons un exemple concret :

Bonjour Monsieur. Je m’appelle Kevin Lefranc, je suis le dirigeant de Restau Plus. Nous sommes éditeur d’un logiciel de caisse pour les restaurants, qui permet à nos clients de gagner en efficacité et en rentabilité. Je vous appelle aujourd’hui dans l’objectif d’équiper votre restaurant. Qu’en pensez-vous ?

Vous pouvez être surpris d’une démarche aussi directe, qui peut vous sembler presque brutale. Paradoxalement, un tel comportement est au contraire très respectueux de votre interlocuteur. En effet, vous respectez son temps et son intelligence en lui disant tout de suite la vérité. Vous évitez toutes les questions intrusives et louvoyantes qui auraient pu agacer votre prospect. Enfin, en concluant votre entrée en matière par la question la plus ouverte qui soit « Qu’en pensez-vous ?», vous permettez à votre prospect de s’exprimer.

Une proposition : testez cette démarche lors de vos prochains appels !

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *