Utilisez-vous vos ressources intellectuelles à leur maximum ?

Vous vous êtes vous déjà interrogé pour savoir si vous utilisiez vos ressources intellectuelles à leur maximum ? Non, il ne s’agit pas d’une allusion aux capacités insoupçonnées de votre cerveau !

Permettez-moi de partager un événement personnel. J’ai décidé de continuer un cycle de formation PNL. Après avoir suivi une première formation, dédiée aux fondamentaux, vient le moment pour moi de suivre la deuxième formation, qui correspond au niveau de technicien PNL. A quelques jours du démarrage de cette formation, comme un bon élève, je relis mes notes et le support de la première formation. Je reprends donc ces éléments, qui étaient restées au fond d’un placard pendant deux ans… Commençons tout de suite par une bonne nouvelle : je découvre en relisant mes notes que que je me suis parfaitement approprié un certain nombre de concepts et d’outils. Il s’agit de notions que j’ai pratiquées ou transmises.  Mais bon sang, toutes les autres… Je découvre à nouveau des idées, des pratiques, écrites de ma propre main, qui avaient purement et simplement disparu de mon esprit. Vous vous rendez compte de ce gâchis ? 

Image par Mohamed Hassan de Pixabay

Mais alors ? Comment tirer tout le profit des ressources intellectuelles qui sont à votre disposition ? Comment faire en sorte que le temps que vous investissez dans une formation ou dans la lecture d’un livre soit le plus profitable ?

La solution ne va peut-être pas vous faire plaisir. Elle consiste à investir au moins autant , voire beaucoup plus de temps passé en formation ou à lire, à mettre en pratique. Cela peut vous sembler lourd, voire impossible compte tenu de votre emploi du temps. Et pourtant… Imaginez-vous un seul instant devenir un joueur de tennis aguerri en vous contentant de lire des livres consacrés à ce sport ? La réponse est évidente, tant cette question est absurde. Mais il est amusant de constater que dans le domaine du savoir, nous imaginons quand même de pouvoir nous contenter de suivre une formation ou de lire un livre ! Mais cela ne fonctionne pas, ou très peu. 

Si vous voulez utiliser vos ressources intellectuelles à leur maximum, et tirer tout le profit de vos formations et de vos lectures, vous avez besoin d’investir du temps. Pour l’essentiel, ce temps doit être consacré à pratiquer. Mais rentrons dans le détail opérationnel :

Vous pouvez partager, expliquer, « raconter » ce que vous venez d’apprendre. Evidemment à votre environnement professionnel : vos collaborateurs, associés, clients, fournisseurs… Mais aussi, pourquoi pas, à celle ou celui qui partage votre vie, à vos enfants. En partageant ce que vous venez d’apprendre, vous êtes amené à résumer, structurer vos savoirs. Il s’agit d’une excellente première façon de vous approprier des outils et concepts.

Une deuxième étape, évidente, est de mettre en œuvre. Prenez soin de planifier et d’organiser cette mise en pratique. Au terme d’une formation ou de la lecture d’un livre, astreignez-vous à rédiger une fiche synthétique résumant les concepts que vous retenez, la date et le contexte dans lequel vous décidez de les tester.  Dans cette démarche, soyez vigilant à quelques points clés :
– Mettre en œuvre une seule nouvelle pratique à la fois, dans un contexte serein pour vous
– Tester au moins trois fois cette nouvelle pratique, car il n’est pas évident d’acquérir tout de suite de l’efficacité dans une façon nouvelle de faire
– Mesurer, analyser les résultats obtenus
– Dans l’idéal, se faire accompagner par un expert du sujet

Une troisième étape consiste à bloquer du temps dans votre agenda pour mener des points, pour pouvoir analyser vos progrès et le chemin parcouru. Investissez également du temps pour relire vos notes et les différents supports. Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez créer des moyens de vous rappeler à vous-même vos bons engagements et ainsi de créer une contrainte :
– Bloquer du temps à l’avance dans votre agenda
– Programmer des rappels toujours dans votre agenda
– Programmer un email que vous allez vous envoyer dans plusieurs semaines ou mois
– Vous écrire une lettre à vous-même et la remettre à un tiers de confiance qui aura pour mission de vous l’adresser dans plusieurs semaines ou mois

Enfin, le niveau ultime de l’appropriation d’un savoir est de décider de le transmettre à votre tour. En effet, on ne progresse jamais autant dans son art que lorsque l’on décide de le transmettre. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *