Ils ont encore frappé !

J’ai reçu un nouvel appel de mon concessionnaire automobile…

– Arnaud Cielle, bonjour !

– Oui, bonjour Monsieur, c’est xxx, je suis l’assistante de xxx, le commercial qui s’est occupé de vous chez xxx. Je vois que votre voiture a bientôt trois ans, le nouveau modèle vient de sortir… Envisagez-vous de changer de voiture ?

– Oui, pourquoi pas, mais je veux attendre au moins septembre, la sortie du nouveau modèle en trois portes.

– Ah, très bien ! Avez-vous déjà une idée du type de motorisation ?

– Oui, j’aimerais bien revenir à un moteur essence plutôt qu’un diesel. Et j’aimerais bien essayer une transmission intégrale.

– Très bien, je transmets toutes ces informations à xxx qui reprendra contact avec vous.

 

Depuis cet appel, qui a eu lieu il y a plus de quinze jours, que s’est-il passé ?

Rien, absolument rien.

Quel dommage…  Voilà un exemple très concret qu’une bonne idée (rappeler ses clients avec un objectif précis) si elle n’est pas bien réalisée et surtout conduite jusqu’au bout ressemble à un coup d’épée dans l’eau.

Quel dommage qu’un tel appel ne soit pas suivi de l’envoi d’un email « Cher client, merci pour votre excellent accueil. J’ai bien noté que…. Je serai heureux de… »

Quel dommage qu’un tel appel n’entraine pas la saisie d’informations dans un logiciel de CRM (ou GRC, Gestion de la Relation Client) pour provoquer des envois d’emails ciblés.

Quel dommage enfin qu’un tel appel n’incite pas le commercial à rappeler lui-même son client pour tout de suite lui proposer, dans cet exemple, un essai de voiture…

En résumé, quel dommage que le travail de fourmi de l’assistante, qui lève des opportunités ne soit pas ensuite exploité !

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *