Le proposition commerciale, c’est comme la blanquette de veau !

A l’instar de certains plats cuisinés, la proposition commerciale a besoin qu’on la laisse poser avant de la servir… Une fois que vous avez rédigé une offre, laissez passer au moins douze heures.

Passé ce délai, vous pouvez reprendre votre document, l’imprimer et le relire attentivement. Voici ce qui doit vous guider dans cette relecture :

  1. Le zéro défaut : faites la chasse aux fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe. Vérifiez que ne traine nulle part le nom du prospect précédent.
  2. La personnalisation : combien de fois dans votre proposition commerciale parlez-vous de votre prospect ? En quoi, à sa lecture, va-t-il avoir l’impression que ce document a été rédigé rien que pour lui ? Un test implacable : pouvez-vous, dans votre proposition, remplacer le nom de votre prospect par un autre ? Si la réponse est oui, vous avez la certitude que votre offre n’est en rien personnalisée !
  3. L’adaptation : comment avez-vous adapté la présentation de votre offre et de votre entreprise pour ce prospect ? Quels sont les éléments particulièrement pertinents que vous avez mis en exergue ? Avez-vous, par exemple, sélectionné des références présentant une forte analogie avec le besoin de votre prospect ?

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *