Le piège de la désinvolture

Trop d’aisance, trop de confiance en soi, un rien de suffisance : parfois, certains professionnels du service peuvent devenir pédants et difficilement supportables pour leur entourage. Les signaux concrets : des comportements traduisant de la désinvolture. Or, aucun doute à avoir : la désinvolture est un signal négatif envoyé aux prospects comme aux clients, mais aussi à ses collaborateurs. Vous risquez assez rapidement d’agacer un grand nombre de personnes !

Embed from Getty Images

Votre succès se développant, vous pouvez même être atteint du « syndrome du notable » : vous pouvez être tenté de vous penser que vous êtes en position de supériorité… Erreur potentiellement fatale! N’oubliez jamais que vous évoluez dans un environnement hautement concurrentiel et en perpétuelle évolution. Si ancienne soit-elle, l’expression « Il n’y a pas loin du Capitole à la Roche Tarpéïenne » est plus que jamais pertinente !

Quelles sont les solutions pour se prémunir ?

Continuez de faire régulièrement de la prospection. C’est une pratique qui implique de se remettre en cause et vous rappelle que des milliers de personnes… ne vous connaissent même pas !

Ecoutez vos clients : en menant régulièrement des entretiens de bilan avec vos clients, vous consolidez votre confiance en vous en prenant conscience de vos qualités. Mais vous découvrez aussi vos points d’amélioration !

Débutez dans un sport que vous n’aviez jamais pratiqué jusqu’alors : c’est généralement très bon pour l’humilité (et pour la santé !).

Construisez des relations avec des personnes ayant réussi au plus haut niveau dans leur domaine. Vous relativiserez votre propre succès et vous constaterez généralement toujours le même comportement : les très bons sont souvent très simples…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *