Le phoning ? C’est comme le snowboard !

Allez !

Un article adapté à cette fin de saison des sports d'hiver...

Permettez-moi ce parallèle : le phoning ? C'est comme le snowboard ! Si on se lance tout seul, on a de grandes chances de se faire mal, de se faire peur et de se dégouter à jamais de ce sport.  Et pourtant, la solution est simple : prendre quelques heures de cours collectif ou individuel avec un moniteur va permettre de tout de suite prendre les bons réflexes, les bonnes positions et ainsi d'évoluer avec plaisir et sécurité.

De la même façon, le phoning, ça s'apprend !

Pour cette activité, on peut également prendre des cours collectifs ou individuels et ainsi acquérir rapidement une maitrise de l'exercice qui permet non seulement d'être efficace mais en plus de prendre du plaisir. Si... Je vous assure !

Allez ! Pour vous donner envie :

5 conseils pratiques pour réussir votre phoning :

 1. Parler au présent

Le seul temps à employer dans le phoning (et plus généralement dans la vente) : le présent de l’indicatif. C’est le temps de l’assurance. Et c’est plus facile à conjuguer !

2. Aller droit au but

Votre interlocuteur (et vous non plus, d’ailleurs !) n’a pas de temps à perdre. Respectez son temps et son intelligence. Dites-lui tout de suite pourquoi vous l’appelez. Ne louvoyez pas. Et n’ayez pas peur de déclarer votre objectif de faire des affaires avec ce prospect.

3. Parler simplement

Un enfant de douze ans doit être capable de comprendre l’objet de votre appel. Sauf contexte et cible très particuliers, utilisez un langage simple et compréhensible par tous. Ce n’est pas à votre prospect de faire des efforts pour vous comprendre. Et rassurez-vous : il n’en fera aucun ! S’il ne comprend pas l’objet de votre appel en trente secondes, il vous éconduira.

4. Créer le dialogue

« Qu'en pensez-vous ? »
Voilà sans doute la question la plus pertinente à poser à votre prospect ! Dès lors que vous lui avez présenté l’objectif de votre appel, mesurez son ressenti.

5. Parler lentement

Certes, vous pouvez être stressé par l’exercice de la prospection téléphonique. Mais contrôlez le débit de vos paroles. Veillez à ne pas parler trop vite. L’idéal : un peu plus lentement qu’en face à face.

Un exemple de démarche phoning réussie :

« Bonjour Monsieur. Je m’appelle Kevin Lefranc, je suis le dirigeant de Restau Plus. Nous sommes éditeur d’un logiciel de caisse pour les restaurants, qui permet à nos clients de gagner en efficacité et en rentabilité. Je vous appelle aujourd’hui dans l’objectif d’équiper votre restaurant. Qu’en pensez-vous ? »

Pour rendre votre phoning encore plus efficace :

Vous voulez rendre vos actions de phoning encore plus efficaces ? Vous voulez encore mieux maîtriser l'exercice et même prendre du plaisir dans vos actions de prospection téléphonique ?

Découvrez comment CA+ peut vous aider et vous apporter un accompagnement commercial sur mesure.

 

Vous voulez allez plus loin ?

Alors cliquez vite sur le bouton ci-dessous pour découvrir un contenu gratuit.

Téléchargez le guide des meilleures pratiques B2B
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *