Magasin de bricolage : 0 – Galerie d’art : 1

Il est toujours très intéressant de profiter de sa position de client pour observer et analyser le comportement du vendeur en face de vous…

Première visite : un magasin de bricolage.

Ces portes sont parfaites pour le placard de la chambre… La vendeuse reste loin de nous et surtout sourde à notre envie d’acheter. Nous décidons de faire preuve de courage ; nous l’abordons !

Madame, s’il vous plait, combien coûtent ces portes ?

ça dépend des dimensions ! Vous ne les connaissez pas ?

Heu… non, pas précisément…

Alors comment voulez-vous que je vous réponde !

Oui… Auriez-vous un catalogue, alors ?

Non ! Avec toutes ces versions différentes, ce n’est pas possible !

Fin de l’histoire…

Deuxième visite : une galerie d’art

Nous arborons le même sourire, cette fois-ci devant un tableau. La vendeuse vient vers nous, très rapidement.

J’ai l’impression que vous aimez ce tableau…

Oui, beaucoup !

Installez-vous à mon bureau, je vous offre un café et je vous présente le catalogue des oeuvres de cet artiste.

J’ai bien saisi les styles que vous aimez. Si vous en êtes d’accord, je prends vos coordonnées pour pouvoir vous prévenir dès que je rentre des oeuvres susceptibles de vous plaire.

Score :  Magasin de bricolage : 0 – Galerie d’art : 1

Le score est sans appel : la première vendeuse a perdu son prospect , la seconde a fait avancer ses chances de développer son chiffre d’affaires, en qualifiant un prospect. Pour autant, rien de magique ni de particulièrement talentueux dans sa façon de faire. Juste du travail, de l’envie d’aider son prochain, de l’attention, du sourire. Vendre, c’est simple ! Qu’en pensez-vous ?

1 réponse
  1. Joselito
    Joselito dit :

    Bonjour,

    Et si la vendeuse du magasin de bricolage arrivait à son travail en se mettant dans la peau d’une vendeuse d’œuvre d’art ?

    J’ai eu le plaisir d’aller faire un peu de shopping sur Paris durant la trêve des confiseurs.

    J’ai remarqué que dans les grands magasins les vendeurs et vendeuses sont attentives aux désirs du client et qu’à chaque acte d’achat de mon épouse ou moi même nous avons dépasser le budget prévu et avec bonheur :).

    Je me suis alors rendu compte que je vends les services de l’entreprise Teambox avec autant de passion qu’une vendeuse de vêtement haut de gamme ou de parfum de luxe.
    Vendre des solutions de téléphonie sur IP comme des produits de luxe !

    Et bien ça marche. Soyez curieux et n’hésitez pas à trouver d’autres façons de vendre pour les adapter à votre secteur d’activité.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *