Les vrais secrets du leadership

Voici un article pour partager avec vous un coup de foudre, qui a eu lieu il y a quelques jours à la Gare de Lyon…

Quand je l’ai croisé, son titre racoleur m’a laissé dubitatif. Mais son auteur, dont j’avais déjà apprécié d’autres ouvrages, m’a rassuré. Et puis il fallait que j’ai de quoi m’occuper pendant les trois heures du trajet ! J’ai donc décidé d’acheter « Les vrais secrets du leadership », un livre écrit par Philippe Bazin.

Les vrais secrets du leadership

Pour être franc avec vous : j’ai eu un coup de foudre pour ce livre, qui est un ouvrage de référence ! Comme le promet la couverture, l’auteur vous livre des principes simples et puissants. C’est un ouvrage qui vous fait réfléchir et progresser : une bible à conserver sur sa table de chevet.

Allez ! Je partage avec vous trois « secrets » qui m’ont particulièrement marqué :

Qui devrais-tu devenir pour que cette question ne se pose plus ?

Les passages, les étapes les plus importantes de notre vie sont marquées non par un saut d’environnement ou de compétence mais par le franchissement d’un seuil identitaire.
Nous ne sommes pas passés autre part, nous ne faisons pas les choses différemment : nous sommes devenus quelqu’un d’autre.
Qui est ce prochain « toi » qui cherche à apparaître ?

Qu’est-ce qui ne doit pas changer ?

Pose-toi d’abord cette question quand tu es chargé de mener à bien un changement. Si tu veux aller encore plus loin : assieds-toi autour d’une table avec les personnes les plus concernées par ce changement, et posez-vous la ensemble.
Si tu veux améliorer une chose, connecte-toi à elle sur ce qui fonctionne.

Efforce-toi de concentrer d’abord tes efforts sur le futur

La majorité des professionnels donnent des conseils sur le mode « ce que tu aurais dû faire… » et s’étonnent ensuite du manque de réceptivité de leur interlocuteur.
Ils ne se rendent pas compte qu’ils demandent en fait à celui-ci de modifier un événement du passé, ce qui génère bien entendu de la résistance.
Un conseil se donne pour le futur : « fais plutôt cela la prochaine fois ».

Puissant, qu’en pensez-vous ?

Voici un quatrième secret et l’échange que j’ai eu à son propos avec son auteur, Philippe Bazin :

Philippe Bazin

Juste aujourd’hui : ne t’inquiète pas, ne te mets pas en colère, exprime de la reconnaissance, accomplis ton travail avec diligence, sois bienveillant

– Bon, Philippe, ce principe n’est-il pas un peu naïf, un peu bisounours ? Un chef d’entreprise pourrait vous répondre qu’il vaut mieux s’inquiéter si on veut assurer sa survie, que les décisions ineptes de nos dirigeants politiques ont de quoi nous mettre en colère, et ainsi de suite. Que lui répondriez-vous ?

– Que c’est son droit ! Effectivement, dans certaines circonstances, le fait de s’inquiéter est salutaire. De la même façon, la colère peut être légitime. Mais nos sentiments doivent être le résultat de nos décisions. Il est essentiel de garder à l’esprit que nous avons toujours le choix de nos sentiments. Pour citer Alain : « Le pessimisme est affaire d’humeur, l’optimisme est affaire de volonté ». Et n’oubliez pas que ce « secret » vous propose d’adopter cet état d’esprit « juste aujourd’hui » : que risquez-vous à le tester juste une journée ?

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *